dimanche 20 juin 2010

Tours guidées ...

.
Dès que le soleil se mit à briller sur la Dordogne, après quatre jours d'un ciel nuageux, c'est autour de cette table que la tribu se regroupa pour partager les soupers cuisinés par l'une ou l'autre des familles.

.
Un des corps principaux du château: en bas, la cuisine. Au milieu, une salle de bain. En haut à gauche, ma chambre et à droite, la salle de bain que je partageais avec John et Jane.
.


.
Cette tour abrite un magnifique escalier qui mène à deux suites et, tout en bas, à la salle de jeux. Elle est reliée par un corridor à l'autre corps du château. À l'extrême gauche, une tour qui semble désaffectée.
.
.
La tour des adolescents, vue de l'extérieur de l'enceinte.
.



La même tour vue de la cour intérieure, à laquelle est attaché un mur qui rejoint ...
.

... une autre tour inhabitée et, cela en a tout l'air, inhabitable.

.
À gauche, en bas, c'est la bibliothèque et sur les deux étages, quelques unes des nombreuses chambres.
.

C'est par cette porte très étroite (reliée jadis à un pont-levis) qu'on accède à l'enceinte intérieure.
.

.
Cette entrée voûtée donne accès au jardin et aux deux corps de bâtiment du château.
.

.
Un corridor (au centre au-dessus de l'entrée voûtée) relie les deux corps principaux de Marouatte; à gauche celui qui abrite la cuisine, la salle à manger, la bibliothèque et une demi-douzaine de chambres. À droite, le grand salon et les suites.
.

Autre vue de la partie qui accueille le grand salon et les deux suites.


.
À gauche du mur d'enceinte intérieur, le quartier des adolescents.
.
Chaque matin, lorsque j'ouvrais la fenêtre de ma chambre, c'est ce panorama qui m'accueillait. Cette tour, c'était celle qu'occupait la petite famille de Philip, un des neveu de Grande-Soeur et Bôf-Adoré.
.
.
Au bout du jardin, un aperçu de la piscine qui fut fort populaire.
.



.
L'intérieur du château Marouatte, son jardin et même sa cour extérieure recèlent d'innombrables trésors.
.
Si vous êtes bien sages, je vous en dévoilerai une partie lors d'un prochain épisode billet...
.

5 commentaires:

Fitzsou, l'ange-aérien a dit…

Tout cela est magnifique. Je suis contente pour toi, que tu aies pu vivre dans semblable environnement le temps de quelques semaines...

ClaudeL a dit…

Époustouflant pour qui ne vivra probablement jamais pareille aventure.

ClaudeL a dit…

Admiratrice du fait que vous séjourniez dans ce château, j'ai tenté de satisfaire ma curiosité (naturelle et morbide???) en fouillant un peu les liens que vous avez frugalement parsemés et d'autres liens (uniquement en anglais) fournis par Google, dont celui-ci que j'ai bien aimé: http://www.revolutionviewing.co.uk/chateau-marouatte/

La famille qui a loué?
Séjour professionnel de chanteurs?
Les questions demeurent plus nombreuses que les réponses, mais peut-être devrais-je laisser se mêler mystère et enchantement, comme seule votre plume les mêle avec tant d'efficacité.

Zoreilles a dit…

M-A-G-N-I-F-I-Q-U-E

Quel beau voyage nous avons fait!

Merci pour tant de charme, d'histoire, d'images, de culture.

Là, je me demande si tu serais pas devenue princesse en plus d'être fée. Une fée-princesse, est-ce que ça se peut?

Contes de Fée a dit…

@ Mon Ange:

Chaque fois que je me replonge dans mes photos, le temps d'un billet, mon esprit s'envole et retourne hanter "mon" château.

Houhouhououou!

@ ClaudeL:

C'était une fête de famille (celle de mon cher Bôf-Adoré) à laquelle je fus conviée.

Nous avons souligné (et beaucoup arrosé) l'arrivée à la retraite de Grande-Soeur et de son associé de mari (Bôf-Adoré lui-même).

Néanmoins, nous avons eu droit à quelques mini-concerts ... mais ça, c'est une autre histoire!

@ Zoreilles:

Princesse? Noooonnnn... moi, c'est Reine ou rien.

Bon, d'accord, c'est "rien"...

;O)

PS: Enfant, je rêvais de "faire une reine", croyant que c'était un métier.

Je me demande si Elisabeth considérerait ma candidature???